Pourquoi nous assignons Apple afin d'améliorer le support HTML5 sous iOS?

Nexedi souhaite contribuer à l'amélioration du support HTML5 sous iOS. C'est dans cet objectif que nous avons assigné Apple. Nous espérons par cette action que les développeurs de navigateurs Web proposant un meilleur support HTML5 que celui du Webkit intégré d'Apple puissent publier leurs applications sur l'Appstore d'Apple.
  • Last Update:2016-10-07
  • Version:001
  • Language:fr

La presse française a annoncé aujourd'hui que Nexedi assignait Apple en justice

Les raisons de cette assignation sont expliquées dans la suite de cet article. 

Aider Apple à mieux supporter HTML5

La raison principale qui motive notre décision d'entreprendre cette action en justice est d'aider Apple à mieux supporter, et le plus rapidement possible, les versions les plus récentes des standards du Web dont HTML5 sur la plate-forme iOS, le système d'exploitation de tous les iPhones.

Quiconque voulant vérifier le support de la technologie Web HTML5  sur son iPhone  peut se rendre sur le site: html5test (http://html5test.com/). Il se rendra alors compte que le nombre de fonctionnalités couvertes par iOS est de loin inférieur à la couverture proposée par d'autres plate-formes.

Cette situation n'est pas nouvelle. Les progrès d'iOS en termes de support HTML5 sont moins rapides que pour d'autres plate-formes. Le fossé entre iOS et les autres smartphones a même plutôt tendance à se creuser. 

J'étais moi-même développeur Apple au début des années 90. À cette époque, les ordinateurs personnels d'Apple avaient la meilleure prise en charge de TCP/IP et le meilleur navigateur web. D'autres systèmes d'exploitation, tels que Windows, étaient à la traîne. La plate-forme d'Apple couvrait aussi le plus grand nombre de formats multimédias, plus que les stations de travail Unix. Désormais, il semblerait que nous assistions à une situation inverse.

Voici une liste de choses que vous ne pouvez pas faire sur un iPhone en Octobre 2016, et que vous pouvez faire sur n'importe quelle autre plate-forme :

  • Utiliser le tableur HTML5 OfficeJS en mode non-connecté (car iOS n'implémente pas les service workers). 
  • Participer à une vidéo-conférence Hubl.in (manque de WebRTC).
  • Regarder des vidéos encodées dans le format webm (manque du support webm).

Améliorer le support d'HTML5 sur iOS : Apple nous l'interdit

La raison pour laquelle iOS ne supporte que très partiellement les technologies HTML5 est liée à l'état actuel du navigateur web Safari. Safari est aussi en retard sur les stations de travail MacOS.  en termes de support HTML5.

Habituellement, ce que nous faisons chez Nexedi pour gérer cette situation est de recommender à nos utilisateurs et à nos clients d'installer un autre navigateur web sur MacOS, pour ainsi profiter d'un meilleur support HTML5. 

Nous avons essayé cette même approche concernant iOS. Nous avons essayé Chrome sur iOS, and nous sommes rendus compte que le support HTML5 de Chrome sur iOS est globalement le même que le support HTML5 de Safari sur iOS. En d'autres termes, Chrome sur iOS est retard par rapport à Chrome sur n'importe quelle autre plateforme. 

Comment cela est-il possible ?

Après nous être renseignés sur des blogs et des sites d'information, nous compris qu'Apple exigeait des développeurs souhaitant publier leurs applications sur l'AppStore de se conformer à un contrat. Dans sa version Française, ce contrat stipule qu'Apple n'autorise pas la publication dans son appstore de toute application qui télécharge et exécute du logiciel, à l'exception du Webkit intégré d'Apple.

Un navigateur web est une application qui, entre autres, télécharge et exécute du code Javascript. En conséquence, il est interdit de publier un navigateur web sur l'AppStore d'Apple, à moins qu'il s'agisse d'un navigateur web construit sur la bibliothèque Webkit intégrée par Apple. Voici donc pourquoi le navigateur Chome sur iOS dépend de la bibliothèque Webkit d'Apple plutôt que de sa propre librairie plus moderne, Blink, utilisée sur toutes les autres plateformes. Voici aussi pourquoi le support HTML5 de Chrome sur iOS n'est pas significativement meilleur que celui de Safari.

Nous serions enchantés chez Nexedi de créer un navigateur Web pour iOS avec une meilleure prise en charge de HTML5, développé avec une version récente de la bibliothèque "Blink" par exemple. Mais dès que nous publierions celui-ci sur l'AppStore d'Apple, il serait retiré. Beaucoup de développeurs ont déjà vécu cette situation. Et de nombreuses entreprises ont souffert de cette situation. Certaines d'entre elles ont d'ailleurs déjà supplié Apple d'améliorer le support d'HTML5 sur iOS sans résulat significatif. 

Abandonner iOS: impossible

On nous a suggéré de conseiller à nos clients voulant un support HTML5 plus complet d'arrêter d'utiliser des iPhones et iOS. Après tout, un smartphone Android avec une longue autonomie, un bon écran, et un meilleur support d'HTML5 coûte à peine plus de 100€.

Nous ne pouvons pas envisager cette solution, car sur de nombreux segments de marché, l'iPhone est dominant et ses utilisateurs sont loyaux. Ces segments comprennent :

  • les dirigeants du monde entier
  • les classes moyennes-suppérieures en Chine 

Arrêter la prise en charge d'iOS signifierait pour Nexedi d'arrêter le support de nos applications sur l'un des marchés les plus importants du monde (la Chine), ainsi que celui des personnes qui décident ou non de payer nos factures (les dirigeants d'entreprises dans le monde entier).

Abandonner iOS n'est donc pas envisageable.

Rendre rétro-compatible le code HTML5  pour iOS : du temps gâché à ne pas innover

Pour le moment, la seule option possible pour Nexedi à court terme est de contourner les limitations du support HTML5 pour iOS. Cet effort croît régulièrement. Le même effort que nous dépensons actuellement pour prendre en charge iOS en rendant rétro-compatible notre code HTML5 aurait pu être utilisé pour développer de nombreuses innovations ou contenus libres: :

  • un navigateur web pour iOS avec un meileur support HTML5.
  • un logiciel de comptabilité HTML5 pour petites entreprises, gratuit, et fonctionnant hors-ligne dans le navigateur web.
  • un logiciel de manipulation de vidéos HTML5, gratuit, et fonctionnant hors-ligne dans le navigateur web.
  • un système de production musicale en HTML5, gratuit, et fonctionnant hors-ligne dans le navigateur web.
  • un MOOC (en français : une formation en ligne ouverte à tous) pour enseigner la comptabilité sous ERP5.
  • un système de messagerie décentralisé gratuit qui permettrait à tout le monde une utilisation sans installation sur leur PC ou smartphone.
  • un système de blockchain (en français : chaîne de blocs) à laquelle tout le monde pourrait participer sans rien installer sur leur PC ou smartphone. 
  • etc.
Le jour où Apple nous permettra de publier un navigateur web développé avec la bibliothèque HTML5 de notre choix, nous affecterons l'effort actuel de rétro-compatibilité à n'importe lequel des projets cités ci-dessus.

Le Code Civil est notre ami

Au regard de la situation d'HTML5 sur iOS et de l'effort gaspillé en rétro-compatibilité par Nexedi (ainsi que par d'autres entreprises), nous avons décidé de chercher une solution légale pour aider Apple à ouvrir les portes de son AppStore à d'autres navigateurs Web susceptibles de fournir une meilleure prise en charge d'HTML5. Il y a quelques années, la France a voté une loi pour protéger les petites entreprises telles que Nexedi contre les grosses entreprises qui tentent d'imposer des contrats déséquilibrés.    

Les mots exacts sont : "déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties". Nexedi et nos avocats (J-B. Soufron chez FWPA) considèrent que cette situation s'applique au contrat de l'AppStore d'Apple. Ne pas permettre la publication sur l'AppStore d'Apple de navigateurs webs qui ne sont pas basés sur la librairie Webkit d'Apple soulève selon nous les mêmes difficulté que celles que l'on ne manquerait pas de constater si Carrefour refusait par exemple pas vendre d'autres haricots que ceux cultivés à partir de graines de haricots vendues par Carrefour. C'est peut-être légal dans d'autres pays, mais très probablement pas en France.

Le Code Civil offre à tous une protection égale, indépendante de ce que dépense chaque partie auprès de ses conseils. C'est sa principale force par rapport au système de Common Law en vigueur aux Etats-Unis où l'on constate parfois que des jurisprudences semblent contredire le texte de la loi. C'est pourquoi, nous avons espoir que cette action en justice en France débouche sur une amélioration réelle du support HTML5 sur iOS pour tous.

Contact

  • Photo Jean-Paul Smets
  • Jean-Paul Smets
  • jp (at) nexedi (dot) com
  • Jean-Paul Smets is the founder and CEO of Nexedi. After graduating in mathematics and computer science at ENS (Paris), he started his career as a civil servant at the French Ministry of Economy. He then left government to start a small company called “Nexedi” where he developed his first Free Software, an Enterprise Resource Planning (ERP) designed to manage the production of swimsuits in the not-so-warm but friendly north of France. ERP5 was born. In parallel, he led with Hartmut Pilch (FFII) the successful campaign to protect software innovation against the dangers of software patents. The campaign eventually succeeeded by rallying more than 100.000 supporters and thousands of CEOs of European software companies (both open source and proprietary). The Proposed directive on the patentability of computer-implemented inventions was rejected on 6 July 2005 by the European Parliament by an overwhelming majority of 648 to 14 votes, showing how small companies can together in Europe defeat the powerful lobbying of large corporations. Since then, he has helped Nexedi to grow either organically or by investing in new ventures led by bright entrepreneurs.
  • Photo Sven Franck
  • Logo Nexedi
  • Sven Franck
  • sven (dot) franck (at) nexedi (dot) com
  • Photo Nicolas Wavrant
  • Logo Nexedi
  • Nicolas Wavrant
  • nicolas (dot) wavrant (at) nexedi (dot) com